Quand vie privée = vie publique

Je voulais revenir sur un buzz retentissant d’il y a quelques semaines. La fameuse affaire du Tigre et de Marc L. Vous avez peut être suivi le buzz sur l’article du site web Le Tigre concernant le portrait chinois fait par ce site Web concernant un certain Marc L. Si ce n’est pas le cas, je vous invite fortement à lire cet article.
Il y raconte comment en quelques heures de surf, il est possible de dresser une description de la vie d’un individu rien qu’aux traces qu’il laisse sur le Net. Ce qu’il aime ou il est allé, bref une bonne partie de sa vie privée, voire meme intime. Il est clair que ce Marc était une cible de choix, car il postait absolument tout ce qu’il pouvait sur les réseaux sociaux entre autres.

Cet article qui a fait couler beaucoup d’encre est intéressant à plus d’un titre. Il met en lumière la possibilité qu’à tout un chacun, dans notre ère de réseaux sociaux et applications participatives, de se procurer des informations sur la vie de n’importe qui. De plus, Google est un glouton qui avale tout ce que l’on insère sur la toile. Mais plus que celà, et c’est là que réside la problématique, elles sont en consultations publiques ou peuvent l’être. Car arrêtons l’hypocrisie, les rédacteurs du Tigre ont été beaucoup décriés dans leur attitude en regard de cet individu dont ils ont fait le portrait, ils se seraient soit disant immiscés dans sa vie privée au grand damn de cet individu qui a été cité dans l’article de façon nominative (plus maintenant suite aux contestations…). Ce fameux individu est-il en droit de se plaindre ? En effet, comme je le disais plus haut, les rédacteurs du Tigre ont trouvés ces infos de façon totalement légale et publique. Bien que le buzz fait autour de cet article a généré des nuisances désormais dans sa vie, il est clair que ces infos était pourtant disponibles à tout un chacun.

De ce fait, il est bon de ne pas déplacer le débat là ou il n’y a pas lieu. En effet, je pense qu’il y a deux problématiques. L’une au niveau des réseaux sociaux, l’autre au niveau des individualités.

– Les réseaux sociaux doivent permettre de gérer la facon dont nous postons nos informations. En effet, Facebook, par exemple est tout sauf un parangon de vertu à ce sujet. Il mets en mode « public » par défaut. J’ai eu la meme surprise avec Viadeo…..Il faudrait que les acteurs en place soient plus rigoureux et respectueux. Il faut donc être vigilant. Ce qui m’amène à ma deuxième remarque

– Le fameux Marc L. , s’est insurgé de cette celebrité soudaine, qui n’était pas souhaitée. C’est un fait. Le Tigre pouvait tres bien faire comme c’est le cas aujourd’hui, utiliser un pseudo, mais l’impact et la possibilité de vérifier la véracité de la chose aurait été, de facto, moins grande. Mais ils ont poussé la problématique jusqu’au bout. En effet, il est clair que cet individu avait posté une quantité considérable d’informations. Force est de constater que si l’on partage ses photos de vacances et de beuveries au grand public sans restriction en terme de consultation, il ne faut pas s’étonner que les personnes s’intéressant à vous soient au courant… Deux solutions, soit vous ne postez rien et vous restez plus ou moins anonyme sur la toile, soit vous etes vigilant. Car avec des moteurs de personnes comme 123people qui raclent tous les fonds du Web pour rassembler des infos sur vous, n’arrangent rien…..Il faut dans ce cas essayer d’être vigilant, et de ne pas hésiter à aller visiter les menus sur la confidentialité des données dans nos applications favorites pour ainsi réduire le champs de vision du grand public si vous ne le souhaitez pas. Mais même avec ces précautions, cela ne vous empêchera pas certaines potentielles déconvenues.

Alors vivons heureux vivons cachés ? Pas vraiment, il ne faut pas non plus tomber dans la paranoïa, les réseaux sociaux restent pour certains d’entre eux de formidables outils et le seront de plus en plus. Je continue a penser que Facebook et compagnie n’apportent pas vraiment grand chose. Je parle à titre personnel. Je suis certains que d’autres personnes peuvent en trouver l’utilité. Mais globalement, ca reste assez orienté « fun« . C’est une application parfaitement réalisée et c’est amusant. En revanche, je crois beaucoup plus aux réseaux sociaux verticaux pour les voyages, le vin, la médecine, la recherche, etc. Ils seront dès lors un vrai levier en terme de développement pour notre société et nos usages. Quant à nos individualités…ce n’est pas encore gagné…J’y reviendrai en détails plus tard.

Je vous invite également à lire ma série d’articles sur l’existance numérique que j’avais écris il y a quelques mois de cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *