Avons nous le contrôle sur nos données ?

Je vous le concède, ce titre est un peu provocateur…. mais il est clair qu’avec l’avenement des logiciels dits « dans les nuages », et toutes les bases de données, allons nous vers une perte progressive du controle de nos fichiers ?
En effet, avec le developpment croissant des web services, nous utilisons de plus en plus des applications hebergées chez le fournisseur de ces applications. Que ce soit à titre particulier ou professionnel, nous sommes de plus en plus confrontés à ces applications qui nous changent la vie, c’est un fait, mais qui nous exposent également a des eventuelles déconvenues.
Alors, il faut bien le dire, nous sommes devenus dépendants !

Nous ne sommes plus maitres de nos données :

Il faut le reconnaitre, la plupart des webservices que nous utilisons sont créés, hebergés chez les propriétaires de ces applications. Et oui, nous ne sommes que de simples utilisateurs. Youtube, Blogger, Facebook, les applications Google (tels le bloc notes…), ou bien Flickr rentrent dans le scope de ces applications dont nous dépendons totalement aujourd’hui.
D’une part ces données sont stockées chez le fournisseur et par conséquent, qui peut etre vraiment certain que ces derniers n’y ont pas directement accès ? Nos mails, nos photos, nos fichiers…? Bref notre intimité…
D’autre par nous ne sommes également pas à l’abri d’une perte totale de ces données par une suppression de compte sauvage ou autres déconvenues. Ces mésaventures ont déja eu lieu chez certains, et se reproduiront. Qui lit vraiment les conditions générales d’utilisation de services ? Personne. Du temps ou nous avions tout sur notre ordinateur, il suffisait de faire des sauvegardes et nous avions la mains sur nos données…Je ne suis pas nostalogique de ce temps là mais je veux juste mettre le curseur sur cette dépendance qui se crée au profit de ces services que nous utilisons tous les jours. Imaginez un jour perdre vos emails, vos photos, vos vidéos…Mais une chose est sûre, je n’imagine pas un instant me passer des systèmes de Webmails voire à terme du stockage de photos…

Le probleme des sauvegardes :

Pour ce qui est des applications que je pourrais qualifier de « jumelles » (en gros on possède déja les données sur son ordinateur et on les copie sur des webservices pour les partager ou simplement les stocker « a distance », le risque est assez minime car nous avons, de facto, ces données en double chez nous. Le seul risque (déja particulièrement pesant), est de devoir tout renvoyer sur Internet et de tout repositionner dans le webservice.

Mais pour ce qui est des applications dédiées de types sociales ou bien purement utilitaires (todolist, mails, RSS…), cela devient carrément savonneux. En effet, la plupart de ces services ne proposent meme pas de modules de sauvegarde. C’est la je trouve le coeur du problème. Beaucoup de sites ne nous proposent pas reelement un moyen de sauvegarder nos données de façon claire et fiable.

Enfin, un autre risque qui n’est pas à négliger. Ces petits services bien utiles et gratuits (et souvent sans aucun business model) sortis de nulle part dont nous somme devenus accros et qui peuvent tout aussi bien péricliter demain par absence de rentabilité ? Et qu’en est-il même des gros ? Imaginez un instant que Facebook ferme ses portes… ? (ce qui peut être plausible en regard des difficultés financières très graves dans lequel se trouve la société). L’on perd en un instant tout le bénéfice qu’elle nous a apporté  (sans compter le contenu que nous y avons intégré)…
L’exemple est récent. En effet, Google qui commence à élaguer dans les postes de dépenses à fond perdu, ferme profressivement les services qui ne rapportent pas grand chose. Par exemple, l’excellent Google Notebook que j’utilise régulièrement et dans lequel j’ai nombre de notes. Que fait-on lorsque nous sommes privés de nos services ?

Je ne veux pas dresser un portrait alarmiste de la problématique…je suis trop accro moi meme à ces services et force est de constater qu’ils constituent les plus belles innovations récentes du Web…Mais il est juste bon d’en être conscient…et la familiarité que nous avons prise avec ces applications a tendance à nous dispenser de l’être…Mais que pouvons nous faire d’autre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *