Mark Zukerberg, fondateur de Facebook,attaqué de toute part

Facebook

Forcément quand on est jeune, qu’on est milliardaire, qu’on devient célèbre (Hollywood se lance dans un biopic de l’individu en question), et qu’on a créé le plus gros réseau social de la planête, j’ai nommé Facebook, avec 400 millions d’utilisateurs, on attise forcément les convoitises.
Les gens qui me connaissent savent ce que je pense de Facebook, c’est a dire, pas forcément du mal, mais plutôt d’une utilité toute modérée. Je ne vais également pas décrire les enjeux économiques du mastodonte du web social (que je ferai dans un futur article), mais bien des attaques directes sur sa personne.

Mark Zukerberg, est bel et bien attaqué de tous les cotés. Son principal reproche est d’avoir apparement volé le code source du site ConnectU pour lancer son propre site en 2004 à l’époque ou il était étudiant à Harvard. En effet, ce dernier travaillait avec certains de ses collegues pour créer ce fameux site, mais Mark aurait décidé de faire cavalier seul et de créer son site dans son coin au nez et a la barbe de ces compère, tout en continuant de se servir des developpements faits sur connectU, pour enrichir les siens. Il aurait meme usé de techniques frauduleuses, voire meme pire…(Voir article ici qui résume bien l’affaire).

Deux réactions me viennent à l’esprit :

– Il ne s’agit pour le moment que d’accusation sans véritable preuves. Non pas que je veuille défendre Mark à tout prix, mais soyons honnête, si Facebook n’était pas devenu un géant du web mais était resté un site confidentiel du seul usage des étudiants de Harvard auxquel il était pré-destiné, ces accusations auraient elle été aussi loin ?

– Admettons que Mark ait usé de ces techniques. C’est en effet scandaleux. C’est également punissable. Mais a quelle hauteur ? Peut on dire que c’est grace a ce vol de code que Facebook a pu démarrer ? Indéniablement, oui. Ca lui a fait gagner du temps. Mais peut on dire que c’est ce vol d’informations qui a pu faire de Facebook ce qu’il est aujourd’hui ? Clairement non. Et c’est ce qui est délicat dans cette affaire.

Bref, avec la future introduction en bourse de Facebook, l’année prochaine, il est clair qu’en période de remise en cause du système financier (qui en ce moment est souvent associé à magouilles, généralement a tort bien sur), il est clair que Facebook va devoir montrer pate blanche sur son passé et son sulfureux lancement. Il est clair que le film sur la vie de Zukerberg, ne va pas faciliter les choses…

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *