La saga Splinter Cell – Quels jeux exeptionnels !

Etant amateur des jeux d’infiltration, je me suis donc naturellement tourné vers le must en son genre : le nommé Splinter cell. Quel merveille ! En réalité c’est pour le moment trois jeux qui sont sortis et j’en suis à jouer au deuxième. 1) Splinter cell 2) Splinter cell – Pandora Tomorrow 3) Splinter cell – Chaos theory 4) Pas de titres pour le moment. Le troisieme est sortit récement et un quatrième est en préparation.

Graphiquement

Les jeux d’ombres et de lumières sont proprement hallucinants de réalisme. Personnellement je n’avais jamais vu tel niveau de détails dans ce domaine. Et c’est important dans ce jeu de bien voir les ombres car elles sont souvent notre seul salut pour ne pas se faire repérer. Notons qu’il faut un pc relativement puissant pour jouer à splinter cell. De meme, il est tres exigent au niveau des drivers vidéo et audio. Il faut veiller a ce que ces derniers soient a jour.

Le gameplay

Le jeu est assez simple a prendre en main. On arrive a manier notre bon Sam Fisher assez rapidement. Les possibilités de maniement du personnage sont vraiment épatantes. En effet, il marche, court, s’accroupis, marche à tatons, s’accroche aux corniches, grimpe aux goutières, descend en rappel des parois, se laisse glisser en tyrolienne sur des cables etc… et tout cela pour s’infiltrer dans des villes, bases (ou meme dans le fameux train Paris-Nice du deuxième Opus (Pandora Tomorrow)). De meme notre héros est capable de neutraliser tout type d’énemi que ce soit en le tuant ou non et évidement en tout discrétion. Il est bourré de gadget à la James Bond (flechettes paralysantes electriques, fusil d’assaut a lunette avec silentieux, mini caméra pour regarder sous les portes… Et on se faufile dans les ombres pour s’infiltrer et répondre aux objectifs fixés par nos supérieurs de la CIA. Evidement pour corser le tout, la cinquième liberté (permis de tuer) n’est pas accordée dans toutes les missions…ce qui complique sérieusement l’affaire parfois car les coups de lattes doivent etre bien faits et au bon moment pour que la victime soit bien assommée du premier coup et qu’elle ne donné l’alarme.

Scénario

Pour les scénarios. Ils sont dignes des grands films d’éspionnage. Evidement, le scénariste des splinter cell n’est autre que le celebrissime écrivain Tom Clancy. Rien que ca ! Par conséquent on s’immerge dans des scénarios de crises dans des pays à risques ( Géorgie dans l’épisode 1, Timor oriental dans l’ép 2….) et le scénario rebondit régulièrement. De meme, l’humour de notre héros est assez décapant et l’on se prend à rire de ses blagues en complet décalage avec les situations de survie dans lequelles il se trouve.

Bande son

Les ambiances sonores sont elles aussi des plus réussies. Elles nous plongent parfaitement dans l’univers des missions. De meme les musiques qui aparaissent lorsque la tension montent sont particulièrement prenantes et entretiennent l’adrénaline.Les doublages francais son superbement faits (notons que la vois francaise du héro est celle du doubleur de Swharzernegger).

Conclusion

Bref, ce jeu mérite un bon 18/20 car il est quasiment parfait en tout point pour ceux qui aiment ce genre de jeux évidement. Le seul bémol de ce jeux est la durée de vie assez courte. En effet, il ne faudra pas tres longtemps pour le finir ; non pas qu’il soit facile, loin de la, mais le nombre de missions est assez restreint. Mais quel pied !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *