Je crois de plus en plus que le web 2.0 sera le salut du consommateur et du e-commerce…

La plupart des utilisateurs d’Internet sont devenus totalement dépendant des moteurs de recherche mais en sont-ils conscient et comprennent-ils l’outil qu’ils utilisent ?
Voici une étude menée par la société Pew Internet & American Life auprès de 2 200 personnes au sujet des liens sponsorisés. Ses résultats sont édifiants ! L’on apprends des choses plutot positives sur certains exigences, mais la plupart passent a coté de l’essentiel….la véracité des résultats.
Voici plus de détails….

– 62% des personnes interrogées ne savent pas qu’il existe des liens sponsorisés dans les résultats des moteurs de recherche.
– 82% des sondés ne font pas vraiment la différence entre les deux types de résultats (sponsorisés et « organiques »).
– 70% des personnes sont plutôt favorables au concept des liens sponsorisés.
– Mais 45% désirent une nette frontière et indication entre les deux types de liens proposés.
– 68% estiment que les résultats actuels des moteurs sont fiables et non biaisés.
– Pour indiquer la présence de liens sponsorisés, les différentes solutions proposées sont une phrase significative de type « liens commerciaux » pour 49%, une couleur ou une taille différente (20%), un affichage ailleurs que dans la liste « classique » des moteurs (19%). Enfin, 12% désirent plus d’information et de transparence sur la façon dont ces mots clés sont vendus.
– Sinon, les utilisateurs sont plutôt satisfaits actuellement des outils de recherche : 87% se disent globalement contents des résultats renvoyés alors que 17% disent qu’ils trouvent toujours l’information recherchée grâce aux moteurs. 32% disent même qu’ils ne pourraient plus vivre sans les moteurs de recherche…
On voit que l’utilisateur lambda est malheuresement trop peu informé sur le paysage concurrentiel et très riche des moteurs de recherche et par conséquent possède une idée tout à fait biaisée…Notament en ce qui concerne les liens sponsorisés qui sont considérés comme des liens « naturels » malgré la mention « liens commerciaux ».
De meme, les chiffres indiquent que les internautes utilisent quasiment exlusivement les moteurs de recherche pour capter de l’information. Le pouvoir de Google ne cesse de grandir mais la notoriété d’un service AUSSI BON SOIT IL, ne doit son salut quasiment qu’aux moteurs de recherche. Hors les puissants glanent la tete des classements. Bon il est vrai que dans les autres médias, c’est pareil…mais avec toujours la possibilité de communiquer localement. Sur le web ce n’est pas forcément le cas, en tout cas aujourd’hui. Et c’est la que les techniques du Web 2.0 interviennent : blogs, viral, marketing tribal….bref, une fois encore l’éducation du consommateur est faite par les tous puissants groupes marchands…..La révolution du consommateur a commencé , mais l’on aboutit à un paradoxe car le consommateur est de plus en plus avertit et exigent, mais est-il pour autant mieux informé ? La pertinence de l’information est très probablement à remmetre en cause en partie…..