Explosif ! “L’esclavage 2.0″ selon Karl Dubost

Voici un article explosif, tout à fait poil à gratter ! C’est un pavé dans la mare que vient de lancer le celebre Karl Dubost, un des pilliers du Web 2.0, travaillant au W3C et bloggeur fou…
Lire l’article
En effet, il touche du doigt un problème épineux et tabou dans le monde du Web 2.0. Quand la communauté devient une ressource commerciale. Il part du principe que les projets commerciaux exploitant le web 2.0 squi se developpent en grappe depuis près d’un an, s’appuient pour certains sur un « esclavage » des posteurs de contenus. Et oui, on le sait le plus cher dans un projet est la main d’oeuvre. Mais quand le contenu est entièrement créé par la communauté, il suffit de s’appuyer dessus. Ces entreprises n’ont pas vocation à améliorer le sort de l’humanité. En effet, l’information que l’on poste est de la matiere grise qui peut etre exploitée sans probleme et en toute liberté.
Son point de vue se partage, et il est vrai, fait grincer des dents. Je partage en partie son point de vue mais je suis moins alarmiste cependant.
Bloggeur depuis pres d’un an, je ne m’étais pas posé la question sous cet angle ? Cette communauté a double tranchant partagée entre sentiment humaniste et aspects commerciaux… Quand on sait a la vitesse ou elle se developpe, il est clair que cette problématique sera peut etre de plus en plus d’actualité.
Mais quand on y réfléchis un petit peu, n’est ce pas l’une des problématique intrinsèque de l’Internet, sa dualité où se cotoient des projets extraordinaires qui prouvent que l’Humanité peut etre d’une générosité incroyable, et des projets purement lucratifs. Mais les uns ne vont ils pas sans les autres ? Ce sont ces projets lucratifs qui ont également en partie, fait évoluer le réseau des réseaux…Internet a ouvert la voie d’un nouveau monde ou le contenu et la liberté a donné des ailes à l’Homme que peut etre ne possédait-il pas auparavant….N’est ce pas un mal pour un bien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *