Le gros ratage de Quicksilver

J’avoue, malgré certaines réussites, avoir un peu de réticence pour le guerilla marketing (une des armes du marketing viral…). L’exploitation du domaine public par des marques, souvent sans autorisation d’ailleurs, me dérange un petit peu. Il est vrai que certaines campagnes de guerilla marketing notament celle d’Adidas à Copenhague avec les petits canards en plastiques perdus dans les fontaines de la ville et à ramener au magasin, sont brillantes, mais imaginons que toutes les marques s’y mettent, ca deviendrait dingue….
Le probleme du guerilla marketing, c’est son positionnement tres border-line légalement parlant. Mais comme je trouve que la méthode par l’exemple est toujours plus parlante que des km d’arguments, voici la derniere campagne de Quicksilver, qui est, force est de constater, proprement scandaleuse a mon gout. En effet, au Danemark, des surfeurs a la solde de Quicksilver, on balancé une grosse charge de dynamite dans une fleuve urbain pour créer une grosse vague dans le fleuve et y filmer un surfeur sur cette même vague….Résultat, un tollé. Elle a été vivement critiquée par les clients et fans de la marque. Regardez cette vidéo et je détaille un peu les raisons du ratage de cette campagne juste après….

Pourquoi se sont-ils planté ? Dans une campagne de buzz marketing, il est clair qu’il faut completement penser client. Il faut travailler sur sa curiosité, le faire réagir dans le bon sens. Ici, nous avons un cas d’école de tout ce qu’il ne faut pas faire.
En effet, première erreur, ilsfoncent dans le buzz sans stratégie.
Deuxième erreur. Ils ont eu tort de croire que le buzz, ce n’est que de provoquer le choc, oser n’importe quoi.
Jusque la, « marketinguement parlant » ils s’en tiennent à une campagne ratée. Mais ils ont été tellement mauvais, qu’ils sont tombé dans l’écueil à surtout éviter en buzz marketing, le fameux « retour de baton ». En effet, leur troisième erreur et la pire, c’est d’oublier le client, bref, le coeur de la campagne. En effet, les acheteurs de la marque Quicksilver, surfeurs pour la plupart, sont des amateurs de sensations, de nature, ils sont pacifiques prônent la non violence. Hors balancer de la dynamite dans une fleuve c’est anihiler la totalité de la faune et la flore présente. C’est anti-écologique et terriblement dangereux et violent. Résultat un tollé, et une virulente réaction des fans, donc ceux qui cooptent le plus l’imagent de la marque. Bref, terrible coup pour une marque reposant sur des valeurs fortes….Hors le buzz manipule les valeurs de la marque…..
Je conseille donc a Quicksilver, soit de changer d’agence, soit de réflechir à deux fois avant de faire du Buzz marketing.

  2Comments

  1. Grégory   •  

    Merci de ton commentaire. Le débat est en effet interessant. Je en partie d’accord avec toi sur le principe de la pub provocante qui permet de se souvenir de la marque, c’est effectivement une bonne astuce marketing. Mais la ou la campagne Quicksilver se plante, c’est que lorsque l’on fait du viral il faut penser aux prescripteurs, hors dans le cas de QS, ils sont plutot tendance écolos, par conséquent, c’est l’effet inverse qui se passe, car en choquant négativement les prescripteurs, il se crée souvent un sentiment d’abandon qui est malhereusement l’un des pires en viral, car de prescripteurs ils passent dans ce que j’appelle le Consom-acteur par réaction, et qui sont souvent les plus violents dans leur critique et ils passent à une logique de dénigrement de la marque. Par conséquent, « marketinguement » parlant, c’est raté.

  2. erji   •  

    C ‘est le propre d’une pub porvocante. ça choc ton affect c’est vrai. Moi aussi je pense à tous ces poissons assomés, au niveau environnemental c’est clairement scandaleux.
    Marketingement parlant, c’es très réussi. Les gens sont choqués, donc en parlent, et ç’est l ‘objectif recherché. Quand les gens parlent d’une marque , en général, ils l achète.

    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *