Quand Electronic Arts gère un bad buzz d’une main de maitre…

Gérer une campagne de buzz marketing n’est pas toujours facile…Mais gérer un bad buzz qu’on a pas forcément voulu est encore plus dur. En effet, il y a le bad buzz qu’on prend dans la tronche car on a mal orchestré sa campagne, ou bien celui qui a une origine totalement extérieure à une quelconque campagne de buzz…Rappelez vous cette fameuse société de sécurité vantant l’inviolabilité d’un cadenas qu’elle venait de lancer, qui, le lendemain se retrouvait sur le Web en vidéo, forcé par un jeune adolescent, avec une stylo bille….Bref ca la fout mal…..Aujourd’hui c’est une problématique particulièrement indispensable que de savoir gérer les situations de crise de « bad buzz » qui nous tombe dessus alors meme qu’on a rien demandé ou occasionné.
Voici un exemple beaucoup plus léger mais particulièrement pertinent d’un bad buzz externe géré de main de maitre par la société ciblée, en l’occurrence Electronic Arts (qui se dispute la première place mondiale du jeux vidéo avec le francais Vivendi Games).
Cette société est une référence dans le domaine des jeux de sports, qui ont la réputation d’être réalistes et performants. Le jeux vidéo incriminé est un jeu de golf « Tiger Woods PGA  Tour 2008 » réputé pour lui aussi, réalisme et la présence de la star mondiale du golf Tiger Woods. Jusqu’a jour ou un petit malin poste une vidéo humoristique ou il démontre avec un certain second degré qu’il est possible de faire le « coup de Jésus » comme il le nomme et faire marcher notre star sur l’eau en allant récupérer la balle sur le bassin et la renvoyer sur le green….Je vous montre la vidéo :

Résultat : un très grand nombre de visionnage sur youtube et une critique unanime envers Electronic Arts se vantant de faire des jeux réalistes alors que l’on peut faire marcher sur l’eau son personnage dans le jeu….bref pas top comme pub…
Et là, EA réagit de façon exemplaire. Il joue le jeux du buzz et conçoit lui même une vidéo réelle ce coup ci avec le VRAI Tiger Woods et des effets spéciaux, en montrant avec un second degré aussi présent que le petit malin qui avait fait la démonstration dans le jeux, que le vrai Tiger Woods sait VRAIMENT marcher sur l’eau….Bref totalement décalé et vraiment génial…Voici la vidéo :

D’un point de vue marketing, c’est vraiment remarquable à plus d’un titre.

  • Tout d’abord, EA a compris le danger de ce bad buzz car il touchait le cœur même de leur avantage concurrentiel, c’est à dire le réalisme des jeux de sport. Par conséquent, il est très important de ne pas laisser trainer ce buzz trop longtemps car il remets en cause le fondement de leur démarche marketing (un peu comme l’inviolabilité du cadenas cité plus haut, base de la sécurité et du produit)
  • EA a également compris et sait que son cœur de cible est jeune et réceptif au viral et surtout au second degré. Mais la ou il sont très forts c’est que bien qu’égratignant gentiment l’image de la vidéo virale du consommateur qui critiquait le jeu, il n’y vont pas trop fort. En effet, l’irrationnel de la vidéo avec le vrai Tiger Woods, montre que EA reconnait son erreur, tout en se moquant des codes utilisé par le créateur de la vidéo qui avait généré le bad buzz. Bref, on se défend, sans brusquer quelqu’un.
  • EA est un poids lourd, et le sait. Il peut se payer Tiger Woods, et l’avoir convaincu de faire cette vidéo de contre bad buzz est également un coup de maitre. Le consommateur a réellement l’impression que l’entreprise lui parle directement par le biais de Tiger Woods qui est un ambassadeur incroyable. L’intérêt du consommateur renforce son égo et permet même de convertir ceux qui n’avaient pas le jeu et les transformer en client ou bien de relayer la vidéo sur Internet. Bref, un levier d’acquisition là où c’était impensable.

Bon il est vrai que cet exemple est très méthodologique et s’applique à un buzz assez light en terme de portée…On parle jeux vidéo, et le bad buzz de cet exemple n’était pas très méchant….Etre confronté à une levée de boucliers farouche des internautes sur un sujet clairement polémique peut s’avérer beaucoup plus dur à gérer. Quoique, avec de l’imagination et de l’honetteté…

  1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *